Léon, le bec de gaz

Léon le bec de gaz

Grâce au Geocaching, nous faisons des découvertes sur le patrimoine de notre région. Il y a peu, nous avons découvert un polissoir préhistorique. Et récemment, la recherche d’une géocache nous a menés vers un réverbère. Rien d’incroyable jusque-là, me direz-vous. Oui, mais ce réverbère, outre qu’il a la caractéristique rare de porter un prénom (!), s’avère être l’un des tout derniers en France à fonctionner au gaz.

Léon le bec de gaz

On le trouve sur un petit sentier piétonnier, à l’écart du centre-ville de Malakoff. Nous sommes venus de jour et ne pouvions voir sa lumière. Il brûle pourtant jour et nuit car il ne pourrait plus supporter des arrêts quotidiens. Un riverain nous a expliqué que, à la nuit tombée, on voit une faible lueur, mais guère plus. Nous y retournerons de nuit à l’occasion.

Léon le bec de gaz

Il date du début du 20 siècle et a été préservé grâce à une association, Les amis de Léon. Cette rareté est la seule en région parisienne, il y en aurait 2 ou 3 autres maximum en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *